Article 19 : Manon

Une nouvelle Mariée !

Vive les Mariés !

Du Bonheur en perspective…

Manon est une personne spéciale à mon cœur… Je vous raconte cette histoire de vie et de retrouvailles.

Cyril, mon fils, est né d’une première union, qui malheureusement n’a pas perduré… Vous savez, les choix de jeunesse ne sont pas forcément les meilleurs… Donc divorce… Pas grave, j’étais plus heureuse seule, que mal accompagnée, vous connaissez la formule !!!

Le père de Cyril se met en ménage avec une jeune femme qui a une petite fille, Manon. Les enfants s’entendent bien et Cyril a un rôle protecteur envers cette « petite » sœur fragile à ses yeux.

Les années passent et le père de Cyril quitte la mère de Manon… Vous savez, les choix de l’âge mûr ne sont pas forcément les meilleurs… Hi ! Hi ! Donc séparation …

Pour ma part, je garde contact avec la mère de Manon pour que les enfants continuent à se voir, d’autant qu’ils n’ont qu’une dizaine d’années.

Les années passent, les jeunes échangent via les réseaux sociaux. Je prends des nouvelles de loin en loin.

Je déménage sur Orléans et un jour, en ville, je croise Manon. On se salue et à plusieurs reprises, dans la rue, on discute entre deux rendez-vous.

Début 2019, je participe au Salon des Loisirs Créatifs à Orléans (https://www.salon-loisirs-creatifs-orleans.fr/). Manon visite les stands et nous tombons dans les bras l’une de l’autre. Je lui expose mon projet d’ouvrir un atelier de couture d’ici septembre. Elle est très enthousiaste et me propose son aide, même pour de la peinture ! C’est noté, les bonnes volontés seront les bienvenues au moment venu.

Les travaux débutent et j’appelle Manon, entre autres personnes, qui m’ont proposé leur aide généreusement ! Et nous voilà partis à peindre tout en papotant…

Manon me raconte sa formation professionnelle dans le monde de la Couture, ses expériences professionnelles chez des couturières de robes de mariées… Manon a le projet de créer une micro-entreprise pour faire des retouches. C’est très intéressant. Une idée germe en moi… Une future collaboration peut-être… L’avenir nous le dira !!

Arrive le moment où Manon m’annonce qu’elle va se marier et qu’elle doit retoucher sa robe, car elle l’a acheté à une boutique qui fermait et la taille de la robe en 42 est bien trop grande pour son petit 36…

Je lui propose spontanément d’utiliser l’atelier pour disposer des grandes tables de coupe et surtout de réaliser les retouches à l’abri des yeux de son futur mari !! Et oui, elle vit déjà avec son Chéri et l’appartement est tout petit, donc pas possible de coudre en cachette !!! Elle accepte et nous voilà parties pour des heures de retouches très animées…

Nous commençons par refermer le décolleté qui descend très, très, très bas. Sa poitrine est exposée très largement aux regards. Avec des petits points, nous refermons cette ouverture géante et la brodons de perles bleues et blanches, des couleurs du mariage.

Comme la robe est un 42, pour arriver à un 36, vous imaginez les reprises des côtés, du dos, des pinces… Nous faisons maigrir la robe ! Je vous vois avec vos yeux envieux… non, non, je ne peux pas faire de même avec votre silhouette ; ce serait trop simple !!!

La traine est trop longue, vraiment trop longue. Etude de la forme de la traine, de son montage et nous décidons de la couper, enfin, je coupe. Manon est terrorisée à l’idée de couper le tissu. Et moi, alors, je ne dois pas avoir peur !!! Si, mais je ne le montre pas. J’ai toujours peur au moment de couper de faire une erreur, de me tromper de dimensions, de mal découper… en effet, quand tu as coupé, c’est trop tard, c’est coupé ! et pour réparer, bonjour la galère et l’angoisse. Bon, allez, je coupe. Nous reformons le bel arrondi de la traine et Manon coud.

Petite difficulté supplémentaire au fil des jours, le ventre de Manon s’arrondit dans une robe Sirène : vous imaginez nos angoisses pour le jour J. Manon pourra-t-elle encore rentrer dans sa robe ?? Il est compliqué de trouver par avance la bonne place de la couture des côtés et des pinces, alors que la grossesse continue sa progression magique !

Dernier essayage une semaine avant le mariage. Tout va bien ! Manon est toute belle.

Le jour J, je rejoins le cortège à la Mairie et je dois l’avouer, je pleure. Et oui, encore ! Vous avez l’habitude au fil de vos lectures, je pleure tout le temps. C’est émouvant de voir cette jeune femme, de l’âge de mon fils, se marier. Cela me projette vers le mariage de mon fils, un jour peut-être…

Je vous souhaite beaucoup de bonheur et bienvenue au petit loup dans les mois prochain !!